Espaces de vente visionnaires en province biélorusse

Espaces de vente visionnaires en province biélorusse

Décembre 2018

Modern Expo est venu, a vu et a produit. C’est en un temps record que l’équipementier de vente au détail a construit une usine de fabrication ultramoderne en Biélorussie et depuis, année après année, optimise sa production selon les principes Lean. Sa vision: l’expérience du shopping doit être améliorée et réinventée.

L’histoire réserve certaines fois d’étonnantes surprises, comme dans la localité biélorusse de Vitebsk.
Lorsqu’en 1919, Marc Chagall fonda dans sa ville natale l’école des beaux-arts de Vitebsk, qui a été fréquentée par de grands noms de l’Avant-garde russe comme Kasimir Malewitsch, personne ne pouvait encore se douter que précisément à cet endroit, un important site de production serait un jour installé en Biélorussie. A trois heures et demi en voiture de la capitale Minsk, là où tout était autrefois dicté par le marteau et la faucille, la société Modern Expo fabrique aujourd’hui selon des standards ultramodernes et ce depuis 2016. Dans le hall d’usine datant de l’époque soviétique, l’équipementier de vente au détail dont le siège est en Ukraine élabore les espaces de vente de demain. «Le futur appartient à la vente à distance» dit Oleg Tkachuk. Le directeur général évoque un chariot qui sert non seulement à transporter des marchandises mais aussi à peser, fournissant ainsi des informations utiles aux consommateurs. Par exemple, combien de calories contiennent les produits alimentaires achetés. 

Majoritairement des femmes: Modern Expo se développe rapidement et attire des nouveaux talents à Vitebsk, parmi lesquels de nombreuses femmes.
Majoritairement des femmes: Modern Expo se développe rapidement et attire des nouveaux talents à Vitebsk, parmi lesquels de nombreuses femmes.

L’ukrainien Oleg Tkachuk a assisté dès le premier jour à la construction du site à Vitebsk. «Tous nous ont demandé ce que Modern Expo venait faire précisément à Vitebsk» se souvient-il. La vitalité du tissu économique local a constitué un argument décisif pour le choix du lieu d’implantation: dans la nouvelle zone de libre-échange, l’entreprise bénéficie d’allègements fiscaux. L’engagement à reconstruire un hall d’usine à valeur de patrimoine historique a également compté.

Entre-temps, les voix critiques se sont tues. Les statistiques parlent d’elles-mêmes: par an, 1600 livraisons d’un poids unitaire moyen de 20 tonnes quittent l’usine. Tkachuk: «Il est clair que nous sommes fiers de ces chiffres.» Ils ne font pas non plus de secret de la méthode de production remarquablement efficace: Modern Expo produit de manière conséquente selon les principes Lean.

Lean est une religion

Alors que son smartphone ne cesse de sonner, le chef d’entreprise nous guide à travers les halls de production remarquablement propres, quasi aseptisés, et explique quelles sont les méthodes de travail. Tout est précisément ordonné, cadencé. Chaque employé est formé dès le début à la production Lean: «Lean est pour nous comme une religion» souligne Oleg Tkaschuk.

Et cela saute aux yeux: Lean n’est ici pas un vœu pieux, mais une réalité du quotidien. Le cœur de la production a en effet de quoi séduire les experts en Lean Management. Il est constitué de trois cellules identiques, chacune d’elles étant équipée d’une machine de découpe laser BySprint Fiber 3015 ainsi que de trois presses plieuses Xpert 100. Chaque cellule de production est reliée à une machine à souder séparée qui, si nécessaire, renforce les tôles usinées en fin de processus. Les distances au sein de la cellule de production sont tellement courtes qu’il suffit de quelques pas à chaque employé pour pouvoir exécuter la prochaine étape de travail. Différentes pièces peuvent ainsi être pliées en parallèle avant d’être soumises aux étapes de fabrication suivantes.

Directement après la découpe et le pliage, les pièces acheminées au plafond du hall de fabrication passent dans un atelier de peinture entièrement automatisé. Les éléments sont mis en peinture selon les exigences spécifiques des clients. Prochain arrêt: le tunnel de séchage. Pour terminer, les pièces sont combinées suivant les souhaits des clients. Tout y est organisé selon le principe Kanban: la moindre vis et le moindre outil est enregistré, rien n’est laissé au hasard. Les pièces sont ensuite emballées, les documents douaniers sont préparés directement sur place. La méthode de production avancée implique aussi des exigences – même avec un brin d’humour. «La douane a souvent du mal à croire qu’il faille aussi peu de temps entre l’arrivée des tôles brutes et la livraison des produits finis» raconte Oleg Tkachuk.

«Lean» est pour nous comme une religion, déclare le très dynamique dirigeant Oleg Tkachuk
«Lean» est pour nous comme une religion, déclare le très dynamique dirigeant Oleg Tkachuk

Les cookies sont nécessaires pour pouvoir faire pleinement usage du site Web du groupe Bystronic. Certains de ces cookies exigent que vous donniez expressément votre accord. Veuillez autoriser l'utilisation de cookies pour pouvoir bénéficier de toutes les fonctionnalités du site Web. Pour obtenir des informations détaillées sur le type, l'utilisation ou la finalité des cookies ainsi que leur date d'expiration, cliquez sur "Plus d'informations".

Ce site Web utilise des cookies. Pourquoi?
"Cliquez ici" pour en savoir plus.