Participer au plus tôt au développement de technologies innovantes

Participer au plus tôt au développement de technologies innovantes

Juin 2020

L’automatisation et le traitement industriel de l’image constituent des domaines stratégiques primordiaux pour Bystronic. La combinaison des deux est déterminante dans la quête d’optimisation des process de fabrication des entreprises d’usinage de tôles. En investissant dans la start-up LIP Automation, Bystronic se donne les moyens de contribuer activement au développement des technologies clés du futur.

Bystronic et ses partenariats – une belle réussite ! Bystronic concrétise des rapprochements inter-entreprises depuis plusieurs années déjà en vue de consolider sa place sur le marché en tant que leader technologique et fournisseur de solutions globales. Depuis 2018, Bystronic établit en outre un réseau relationnel par le biais d’investissements en capital-risque. En effet, les start-up concentrent un formidable potentiel d’innovation, chacune dans son domaine niche spécifique.

«Pour pouvoir participer dès les premiers stades à l’élaboration de technologies innovantes, nous avons investi dans des start-up dont le savoir-faire s’avère particulièrement propice au développement de solutions dédiées à l’industrie d’usinage de tôles» expose Christoph Rüttimann, Directeur technique (CTO) de Bystronic.

Du projet pilote à la vitrine technologique

La start-up LIP Automation dispose de la force d’innovation que Bystronic recherche. La jeune entreprise suisse du canton de Lucerne allie automatisation de la fabrication et traitement industriel de l’image dans le cadre de solutions innovantes. D’importance majeure pour Bystronic, les deux domaines lui permettent de cibler encore davantage ses lignes de produits sur les besoins des clients. Avec sa participation à LIP Automation, Bystronic confirme sa démarche en ce sens.

Le critère décisif de son engagement réside dans un projet commun visant à accélérer le processus de pliage. Concrètement, il s’agit d’un robot équipé d’une caméra capable de repérer avec fiabilité des tôles orientées dans différents sens pour les transférer directement au processus de pliage. Bystronic expliquera comment cela fonctionne à l’occasion de l’EuroBLECH 2020.

À moyen terme, le traitement d’images automatisé sera déployé sur d’autres lignes de produits. Il sera notamment d’utilité dans le contrôle qualité ou encore la télémaintenance. «À l’avenir, les systèmes de traitement d’images contribueront aussi à la détection précoce d’éventuelles pannes» ajoute Christoph Rüttimann. Ceci permettra d’empêcher des temps d’arrêt ou du moins de les réduire nettement. De plus, la technologie devrait d’une manière générale également contribuer à l’accélération des processus et à améliorer leur stabilité.

Perspectives favorables d’une croissance à long terme

La collaboration avec LIP sera intensifiée dans les années à venir. Avec LIP à ses côtés, Bystronic approfondit continuellement son savoir-faire en matière de traitement industriel de l’image et fait évoluer la technologie. En contrepartie, la start-up bénéficie de l’expertise de l’un des principaux acteurs de la branche et par conséquent aussi de perspectives favorables d’une croissance à long terme. «En tant qu’actionnaire, il est dans notre intérêt de veiller à un développement durable de LIP» déclare Christoph Rüttimann.

Outre Bystronic, l’entreprise allemande Schunk a également investi dans LIP Automation. Une relation de confiance s’est déjà installée entre les investisseurs. Schunk fournit Bystronic depuis de nombreuses années en systèmes de pinces de préhension. Grâce à la collaboration avec LIP Automation, le partenariat s’enrichit d’un savoir-faire supplémentaire. Ainsi, la nouvelle constellation donne lieu à une situation gagnant-gagnant pour toutes les parties.

D’autres investissements dans les start-up en vue

L’engagement financier auprès de LIP Automation est le second du genre. En effet, Bystronic a déjà investi en 2018 dans la start-up suisse Embotech qui conçoit des solutions visant à optimiser la cinétique des machines. D’autres projets d’investissement dans l’innovation sont prévus pour les années à venir. «Le fait que nous ayons essentiellement investi en Suisse jusqu’à présent est un pur hasard» confie Christoph Rüttimann. Nous avons, par exemple, également envisagé des entreprises en Allemagne, aux États-Unis et en Chine. Résolument tourné vers l’avenir, Rüttimann dit encore : «Nous ambitionnons d’effectuer un à deux investissements par an dans des start-up.»

Les investissements en capital-risque en question sont des start-up qui ont déjà mené des projets conjointement avec Bystronic. Il s’agit notamment de jeunes entreprises dans les domaines du traitement d’images automatisé, de l’intelligence artificielle ou encore de l’apprentissage-machine. De plus, la condition préalable à l’investissement suppose que des produits de la start-up soient déjà commercialisés. D’une manière générale, les jeunes entreprises innovantes comptent entre 10 et 20 employés et réalisent un chiffre d’affaires d’un à deux millions. «De telles sociétés sont très dynamiques et agiles» dit Christoph Rüttimann. «Elles sont en mesure de répondre très rapidement à nos besoins.» Ceci permet aussi à Bystronic de satisfaire à tous moments aux besoins fluctuants de ses clients et de pouvoir proposer en un rien de temps de nouvelles solutions innovantes.

Les cookies sont nécessaires pour pouvoir faire pleinement usage du site Web du groupe Bystronic. Certains de ces cookies exigent que vous donniez expressément votre accord. Veuillez autoriser l'utilisation de cookies pour pouvoir bénéficier de toutes les fonctionnalités du site Web. Pour obtenir des informations détaillées sur le type, l'utilisation ou la finalité des cookies ainsi que leur date d'expiration, cliquez sur "Plus d'informations".

Ce site Web utilise des cookies. Pourquoi?
"Cliquez ici" pour en savoir plus.